Rallye du Var

Alain Mahé, "Vive la crise!"

L’apothéose maximoise du championnat de France des rallyes promet encore un bouquet final de toute beauté cette semaine. Présentation avec un organisateur comblé autant que débordé...

Jari-Matti Latvala, Stéphane Sarrazin, Bryan Bouffier, Cédric Robert, Romain Dumas, Dany Snobeck, Sylvain Polo, entre autres... Encore une fois, le Rallye du Var, dont la 57e édition couronnera le champion de France 2011 dimanche à Sainte-Maxime, propose une affiche ayant pour le moins fière allure. La force de l'habitude ? Pas seulement, tient à souligner Alain Mahé, le président délégué de la Fédération Française du Sport Automobile, également président du comité régional PACA et infatigable maître d'œuvre d'une épreuve qui fait plus que le plein, même en ces temps de rigueur et d'austérité.


Alain Mahé, finalement, il ne manque à l'appel que les deux Sébastien, Loeb et Ogier ?


Oui. Il y a près d'un an, lors de la soirée de remise des prix de la FFSA, Séverine Loeb m'avait parié qu'elle reviendrait rouler ici avec son mari en 2011. Hélas, elle a perdu !


Vous avez reçu 240 demandes d'engagement pour 200 places à prendre. Comment expliquez-vous cette déferlante ?


Vive la crise ! Sérieusement, il ne s'agit pas d'un phénomène isolé puisque d'autres manches ont vu leur courbe de fréquentation croître de la même manière. Le mois dernier, par exemple, les organisateurs du Critérium des Cévennes ont enregistré 209 demandes. Alors, sans doute que l'on récolte là les fruits du bon boulot accompli en faveur de ce championnat par la Fédération Française.


Le Rallye du Var ne doit-il ce succès qu'à son positionnement en toute fin de calendrier ?


Bien sûr, c'est un avantage indéniable. Mais il n'y a pas que ça. On peut aussi évoquer des routes attrayantes, une ville accueillante. Pour passer un week-end agréable en novembre, Sainte-Maxime possède quelques atouts, me semble-t-il... Et puis nous mettons sur pied régulièrement des opérations de communication qui font parler du Rallye du Var.


Justement, le Fiesta Var Challenge organisé cette année est-il conforme à vos espérances ?


Oui, car il y aura plus de filles que de garçons à bord des huit Fiesta R2 engagées. Telle était mon ambition. Histoire de démontrer à Michèle Mouton que la gent féminine est encore présente en rallye...


Avant cet ultime virage déterminant, le leader du championnat s'appelle Gilles Nantet et il pilote une Porsche GT+. Surpris ?


Pas vraiment. Bon pilote. Voiture fiable. Celui-ci ne pointe pas en tête par hasard. Tout au long de la saison, il s'est montré rapide et régulier pendant que d'autres, mieux armés, sortaient de la route ici ou là. Je pense notamment à mon ami Dany (Snobeck) qui a laissé un sacré paquet de points dans le décor...


Faut-il craindre que les deux Ford Fiesta WRC officielles de Latvala et Tanak faussent la course au titre ?


Non, parce que la réglementation 2011 n'inclut pas les WRC de dernière génération. Celles-ci peuvent courir mais elles sont « transparentes ». C'est aussi le cas de la Mini de Pierre Campana qui a gagné à Morzine (Mont-Blanc) et Montpellier (Cévennes) sans marquer de point au championnat.


Quelque chose à ajouter ?


Juste un mot pour déplorer le peu d'intérêt porté à notre épreuve par les collectivités, hormis la ville de Sainte-Maxime, bien entendu. Quand je vois l'Alsace qui vient de prolonger sa mobilisation générale pour accueillir le Rallye de France deux ans de plus, j'ai l'impression qu'ici nous sommes sur une autre planète !

alain-mahe-rallye-du-var.jpg

Alain Mahé : « Bien sûr que notre position en fin de calendrier

constitue un avantage. Mais il y a aussi des routes attrayantes,

une ville accueillante... »

 

17-12-2010-01-15-38.gif

Rallye du Var: décisif à plus d'un titre

Publié le vendredi 25 novembre 2011 à 07h20  nice-matin-mini.gif

Et une, et deux, et trois couronnes de champion de France 2011 restent à décerner au moment de négocier l’ultime tournant maximois... qui a encore attiré du beau monde

Pour vous mettre l'eau à la bouche, cette seule salade de chiffres devrait suffire. Côté machines, 13 WRC et 8 Super 2000 pointant en haut de l'affiche. Côté concurrents ? Pas moins de 205 équipages en lice représentant 14 nationalités, 4 pilotes qui peuvent encore succéder à Bryan Bouffier au palmarès du championnat de France des rallyes, ainsi que 3 jeunes loups se disputant la toute première couronne nationale Junior (moins de 25 ans) et autant de structures en compétition pour le titre des teams.

Vous l'aurez compris, aujourd'hui (départ de Sainte-Maxime à 13 h 30), demain et dimanche (arrivée à 11 h 30), le 57e Rallye du Var sera décisif à plus d'un titre.

Latvala est là

Puisque l'on n'arrête pas le progrès, le massif des Maures, sublime champ d'action pavé de mauvaises intentions, s'apprête à accueillir trois luttes finales qui méritent le déplacement. Et même quatre en ajoutant une course à la victoire à laquelle vont se mêler quelques illustres animateurs venus d'ailleurs. Le premier d'entre eux s'appelle Jari-Matti Latvala. Une star du WRC, tout simplement, vice-champion du monde 2010, cinq victoires majuscules au compteur dont le récent Rallye de Grande-Bretagne... Un mois pile après avoir fait jeu égal avec le roi Loeb sur les routes de Catalogne, le Finlandais de l'écurie Ford M-Sport est ici pour tester des pneus et pièces diverses dans l'optique du prochain Monte-Carlo. Même mission pour son jeune équipier estonien Ott Tanak engagé sur une seconde Fiesta officielle.

À bord d'une 307 WRC qu'il est impatient d'exploiter pour la première fois en compétition, Stéphane Sarrazin, le serviteur tout terrain de Peugeot Sport, lui, s'offre juste une piqûre de rappel entre deux saisons d'endurance aux manettes de la 908, son sacré numéro habituel (voir-ci-dessous). Également présent, Bryan Bouffier (Peugeot 207 S2000), le champion sortant, et lauréat du Monte-Carlo 2011, espère finir son exercice en demi-teinte sur le front de l'Intercontinental Rally Challenge aussi bien qu'il avait commencé en Principauté.

Un leader, trois chasseurs

Quant aux animateurs plus ou moins réguliers des joutes hexagonales, nul doute qu'ils feront le maximum pour se montrer aux avant-postes. Invaincu depuis son entrée en scène sur les pentes du Mont-Blanc, le Corse Pierre Campana (Mini WRC) vise une troisième victoire consécutive synonyme de score parfait. Enfin, Eric Brunson (Subaru Impreza WRC), Dany Snobeck (Citroën C4 WRC) et Pierre Roché (307 WRC), les chasseurs lancés aux trousses de l'inattendu leader Gilles Nantet (Porsche 996 GT+), ont tous l'obligation d'amasser un maximum de points pour rafler le titre suprême sur le fil.

Premières tendances ce soir, après les quatre épreuves spéciales de la boucle initiale.

15112383.jpg
La tête d'affiche du 57e Rallye du Var ? Jari-Matti Latvala, le Finlandais vice-champion du monde 2010 et vainqueur du récent Rallye de Grande-Bretagne qui a entamé la séance d'essais grandeur nature de sa Ford Fiesta WRC hier sur la « spéciale test » du Muy. (Photo Patrick Clémente) (Photo Patrick Clémente)

Itineraire / Horaire

   

Vendredi 25 novembre

   
     
Vérifications   07.00
Podium   13.30
Assistance A   13.50
ES 1 Gonfaron 1   14.50
ES 2 Pignans 1   15.25
Collobrières   15.50
ES 3 Bormes 1   16.15
ES 4 La Môle 1   16.55
Entrée Assistance B   17..35
Podium   18.25
     

Samedi 26 novembre

   
     
Parc Fermé   06.00
Assistance C   06.20
ES 5 Pignans 2   07.25
Collobrières   07.50
ES 6 Bormes les Mimosas 2   08.10
ES 7 La Môle 2   08.50
Assistance D   09.30
ES 8 Vidauban 1   10.35
Roquebrune sur Argens   11.15
Podium   11.45
Sortie Regroupement   13.00
Assistance E   13.20
ES 9 Collobrières 1   14.25
Assistance F   14.15
Podium   15.05
     

Dimanche 27 novembre

   
     
Parc Fermé   06.00

Assistance G

  06.20
ES 10 La Garde Freinet 1   07.05
ES 11 Vidauban 2   07.35
Roquebrune sur Argens   08.15
Assistance H   08.50
ES 12 Collobrières 2   08.30
Assistance I   09.20
Podium Arrivée        10h15
Assistance A
  13.50
Collobrières   15.50
Parc Fermé   06.00
Assistance I   09.20
Podium Arrivée
 
Description des spéciales / Conseils Spectateurs

Conseils et descriptions par Mathieu Maurage engagé sur ce rallye du Var avec une Mégane RS du team Chazel.

ES 1 Gonfaron : Départ en montée avec du grip. Partie assez rythmée. Ensuite, on prend un plateau très rapide. Pour finir sur une descente étroite et pas très propre.
Spectateurs : 1er changement de direction très rapide et qui jette et 2ème changement de direction qui est une épingle serrée.

ES 9-12 Collobrieres : Départ comme la montée de Gonfaron, puis on prend la descente au lieu du plateau. Descente avec des enchainements de gros freinages. Puis partie au milieu des près qui peut être grasse. Ensuite, on remonte avec un changement de direction par une épingle gauche serrée pour une route ensuite assez large. Puis plateau hyper rapide. Enfin, dernière descente, rapide et avec un assez bon grip.
Spectateurs : le gauche qui différencie la spéciale de gonfaron et de collo qui est un gros freinage en montée pour un gauche assez serré, sinon le croisement en épingle gauche serrée où on va arriver limite rupteur, ou enfin, les enchainements très rapide vers l’arrivée. À chacun ses goûts !!!

ES 2-5 Pignans : Départ sur une route forestière, avec un sous bois humide, puis partie exposée avec grip. On passe un croisement assez vite qui jette beaucoup et qui donne sur une descente pentu et rapide avec de gros freinage. Le grip est très bon, mais le revêtement est hyper bosselé et assez sale à cause des précédentes conditions climatiques.
Spectateurs : le croisement très rapide qui donne sur la descente ou l’épingle droit qui suit avec les 2 chemins possible (très serré et lent, ou plus rapide et un peu plus long) qui peut être sympa et avec des passages variés !

ES 3-6 Bormes : Très beau goudron, spéciale technique et très très rythmée. Elle n’est pas large du tout. On commence en montée puis fini sur une descente importante qui représente les ¾ de la spéciale. Déjà en reco nos freins on fini au rouge, il va falloir en tenir compte…
Spectateurs : le col est très rapide mais ce n’est peut être pas le meilleur endroit. Je conseillerais plus les enchainements vers l’arrivée.

ES 4-7 La Môle (canadel) : Très beau revêtement. Départ sinueux et rythmé en montée. Puis la descente est étroite et dans le même esprit. C’est une spéciale technique.
C’est une spéciale très jolie et qui me plait.
Spectateurs : Le col avec la célèbre épingle qui donne sur la mer. Le départ avec le passage sur le pont. Une épingle serrée au ¾ de la montée environ, où on voit pas mal de virage.

ES 8-11 Vidauban : Départ assez large, beau revêtement. Il y a du rythme et de la vitesse. Après il y a la route forestière (avec mauvais grip), le début correct, mais la descente est défoncé et très sales (pire que les autres années due aux récentes intempéries). Les crevaisons qui devrait être nombreuses. Spéciale difficile donc, à cause des nombreux changement de grip.
Spectateurs : le premier changement de direction avec enchainements presque à fond. Les autres croisements sont pas mal dans l’ensemble.

ES 10 La garde Freinet : Très beau revétement sur toute la spéciale. La spéciale est rythmée et très technique. Les notes doivent être parfaites pour aller vite. On verra comment sont les notres !!!
Spectateurs : Le changement de direction au col est assez rapide sinon pas mal d’enchainements sont assez sympa, principalement à l’arrivée.

 

ES1 – Gonfaron (15,37 km) à 14h50

 

Description : Départ en montée avec du grip. Partie assez rythmée. Ensuite, on prend un plateau très rapide. Pour finir sur une descente étroite et pas très propre.

Jari-Matti Latvala démarrera cette spéciale un peu avant 16h00 après les passages des voitures historiques.

Faits marquants
Comme attendu, Jari-Matti Latvala signe le scratch dans ce premier chrono mais Stéphane Sarrazin ne lâche que 3s2 au pilote officiel Ford. Bon début d’Ott Tänak sur la 2e Fiesta WRC à 6s5 du finlandais.

Dernier vainqueur aux Cévennes, Pierre Campana signe le quatrième temps à 11s6. Logiquement derrière, Bryan Bouffier signe un superbe cinquième temps à moins d’une seconde au kilomètre alors qu’il est pourtant sur une S2000…

Un peu plus loin, Dany Snobeck devance Eric Brunson de 1s1 et Gilles Nantet de plus de 20s dans cette lutte pour le titre de champion de France.

Le pilote Porsche doit viser la première place du groupe face à Romain Dumas qui le devance de 4s1 dans ce premier chrono.

Mauvais débuts pour Jean-Sébastien Vigion sur une Punto S2000 puisqu’il perd quasiment deux minutes à cause d’une crevaison. C’est bien pire ensuite, puisque Vigion doit abandonner sur la liaison…

Tout de même dans le top 20, malgré ce plateau énorme, Manu Guigou signe le meilleur temps du groupe N et devance les DS3 R3 de Mathieu Arzeno et Cécric Robert, toujours inséparables.

Dans le championnat de France Junior, Sébastien Chardonnet signe le scratch pour deux dixièmes devant Quentin Gilbert. Seulement sixième de ce chrono, Nicolas Romiguière doit gagner deux places au général pour être champion si Chardonnet reste devant.


ES2 – Pignans (16,74 km) à 15h25

 

  Départ sur une route forestière, avec un sous bois humide, puis partie exposée avec grip. On passe un croisement assez vite qui jette beaucoup et qui donne sur une descente pentu et rapide avec de gros freinage. Le grip est très bon, mais le revêtement est hyper bosselé et assez sale à cause des précédentes conditions climatiques


Jari-Matti Latvala démarrera cette spéciale vers 16h30 après les passages des voitures historiques.



Faits marquants:


Comme dans la spéciale précèdente, Jari-Matti Latvala signe le scratch et devance les trois mêmes : Sarrazin à 5s2, Tänak à 6s2 et Campana à 14s2. Au général, le finlandais compte ainsi 8s4 d’avance sur le français et 12s7 sur le jeune estonien.

Pour la lutte au titre de champion de France, cette deuxième spéciale voit déjà un candidat en moins avec la sortie de Dany Snobeck.

Pierre Roché écopéra d’un temps forfaitre après s’être arrêté au niveau de la C4 WRC qui voit sa roue avant-gauche complétement arrachée. Le pilote 307 WRC n’est pas le seul dans ce cas puisqu’une dizaine de pilotes prendront également un temps forfaitaire/

Après les S2000, WRC et autres GT+, Mathieu Arzeno est le plus rapide et devance Cédric Robert de 8s3 au général. Leader du groupe N, Manu Guigou est intercalé entre les deux hommes.

Leader après l’ES1 et virtuellement champion avec la sixième place de Romiguière, Sébastien Chardonnet perd plus de trois minutes dans ce chrono. C’est donc Quentin Gilbert qui prend largement la tête avec plus de 30s d’avance sur Cédric Coste deuxième.

A la quatrième place, Nicolas Romiguière est bien placé pour le titre Junior, mais le chemin est encore long.


ES3 – Bormes les Mimosas (10,57 km) à 16h15

 

  Très beau goudron, spéciale technique et très très rythmée. Elle n’est pas large du tout. On commence en montée puis fini sur une descente importante qui représente les ¾ de la spéciale. Déjà en recos nos freins on finit au rouge, il va falloir en tenir compte…

Jari-Matti Latvala démarrera la spéciale vers 17h10 après le passage des voitures historiques. La spéciale est retardée après la sortie de Dany Sbobeck dans l’ES2.


Faits marquants


Si c’était encore une fois Jari-Matti Latvala qui signe le scratch, Stéphane Sarrazin ne perd que sept dixièmes dans ce chrono et Pierre Campana seulement 1s8 !

Au général, le finlandais compte 9s1 de marge sur Sarrazin et 18s1 sur Tänak, assez loin dans ce chrono.

Dans la course au titre de champion, Eric Brunson est idéalement placé avec une cinquième place qui vaut les points de la deuxième (Latvala, Tänak et Campana sont transparents).

Derrière les grosses quatres roues motrices, Mathieu Arzeno est le plus rapide avec 10s8 d’avance sur Guigou leader du groupe N et 15s1 sur Cédric Robert.
Les Clio R3 sont assez loins dans ce groupe R avec le jeune corse Guglielmi en tête devant le belge Princen.

Le trophée Twingo R2 est mené par Laurent Clutier qui compte 10s9 d’avance sur Stéphane Consani et plus d’une minute sur Florian Testor, troisième.


 

ES4- La Môle (7,59 km) à 16h55

 

Jari-Matti Latvala démarrera la spéciale vers 18h15 après le passage des voitures historiques. La spéciale est retardée après la sortie de Dany Sbobeck dans l’ES2.


Faits marquants


Bien placé dans la course au titre de champion de France après la sortie de Dany Snobeck dans l’ES2, Eric Brunson peut encore souffler avec cette fois la sortie de Gilles Nantet (seul Pierre Roché peut encore contrarier le normand, Cécric Robert ne pouvant pas améliorer son total à cause de la régle des décomptes).

Le leader du championnat actuel peut avoir des regrets puisque Romain Dumas, leader du groupe GT+, a abandonné sur la liaison avant cette quatrième spéciale.

Stéphane Sarrazin profite de cette dernière spéciale pour signer son premier scratch du rallye et revenir à 7s2 de Jari-Matti Latvala, second de ce chrono.
Demain, le finlandais devrait faire le trou profitant de l’expérience acquise aujourd’hui face au français qui connait très bien le Var.

Ott Tänak conserve la troisième place mais l’estonien est une nouvelle fois devancé par Pierre Campana qui revient à seulement huit secondes du pilote Ford et donc du podium. Les deux hommes ne peuvent pas rivaliser avec le duo de devant.

Bryan Bouffier signe un exceptionnel deuxième temps au milieu des WRC et garde ainsi sa quatrième place du général devant Eric Brunson.

Dixième du classement et deuxième du S2000, David Salanon a abandonné au parc à cause d’un problème de pompe à eau.

Dans un groupe R si fourni, Mathieu Arzeno occupe la tête du rallye ce soir avec 23s8 de marge sur Cédric Robert et 29s8 sur Pierre-Antoine Guglielmi leader du trophée Clio R3 et auteur du scratch dans cette spéciale.

Enfin, dans le championnat de France Junior, c’est Florian Bernardi qui prend la tête de la catégorie après une perte de deux minutes de Quentin Gilbert dans l’ES3 qui se retrouve troisième. Nicolas Romiguière est champion provisoire en occupant la cinquième place.

Dans le trophée Twingo R2, c’est Laurent Clutier qui mène toujours le classement devant Stéphane Consani à 7s.

Classement ES1 / Classement après ES1
Clt N. Pilote Ecart
1 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
9:53:4
 
2 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
+0:03:2
+0:03:2
3 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+0:06:5
+0:03:3
4 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:11:6
+0:05:1
5 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+0:12:4
+0:00:8
6 7 SNOBECK Dany
Citroen C4 WRC
+0:14:7
+0:02:3
7 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+0:15:8
+0:01:1
8 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+0:18:3
+0:02:5
9 11 COMTE Frederic
Citroen C4 WRC
+0:18:4
+0:00:1
10 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+0:25:8
+0:07:4
Classement ES2 / Classement après ES2
Clt N. Pilote Ecart
1 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
10:32:3
 
2 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
+0:05:2
+0:05:2
3 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+0:06:2
+0:01:0
4 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:14:2
+0:08:0
5 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+0:17:7
+0:03:5
6 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+0:17:7
7 9 NANTET Gilles
Porsche GT3 996 Cup
+0:17:7
8 10 DUMAS Romain
Porsche 997
+0:17:7
9 11 COMTE Frederic
Citroen C4 WRC
+0:17:7
10 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+0:17:7
Classement ES3 / Classement après ES3
Clt N. Pilote Ecart
1 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
6:44:7
 
2 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
+0:00:7
+0:00:7
3 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:01:8
+0:01:1
4 11 COMTE Frederic
Citroen C4 WRC
+0:03:4
+0:01:6
5 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+0:03:7
+0:00:3
6 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+0:04:6
+0:00:9
7 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+0:05:4
+0:00:8
8 10 DUMAS Romain
Porsche 997
+0:06:5
+0:01:1
9 9 NANTET Gilles
Porsche GT3 996 Cup
+0:12:2
+0:05:7
10 20 SALANON David
Peugeot 207 S2000
+0:17:0
+0:04:8
Classement ES4 / Classement après ES4
Clt N. Pilote Ecart
1 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
5:16:6
 
2 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+0:00:7
+0:00:7
3 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
+0:01:9
+0:01:2
4 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:02:7
+0:00:8
5 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+0:03:5
+0:00:8
6 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+0:04:2
+0:00:7
7 11 COMTE Frederic
Citroen C4 WRC
+0:09:5
+0:05:3
8 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+0:12:3
+0:02:8
9 23 MAURIN Julien
Ford Fiesta S2000
+0:12:8
+0:00:5
10 61 CAPPUCCIO Frederic
Peugeot 206 S1600
+0:15:3
+0:02:5
Classement Général 1 ere Journée
1 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
32:28:9
2 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
+0:07:2
+0:07:2

3

--

2

-

TANAK Ott
Ford Fiesta WRC

-----------------------

+0:20:4
+0:13:2
4 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:28:4
+0:08:0
5 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+0:32:6
+0:04:2
6 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+0:39:7
+0:07:1
7 11 COMTE Frederic
Citroen C4 WRC
+0:47:1
+0:07:4
8 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+1:03:5
+0:16:4
9 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+1:15:7
+0:12:2
10 20 SALANON David
Peugeot 207 S2000
+1:51:6
+0:35:9
11 16 ZUCCARELLI Charles
Peugeot 206 WRC
+1:57:5
+0:05:9
12 23 MAURIN Julien
Ford Fiesta S2000
+1:58:1
+0:00:6
13 22 GAL Ludovic
Peugeot 207 S2000
+2:05:1
+0:07:0
14 39 ARZENO Mathieu
Citroen DS3
+2:24:7
+0:19:6
15 19 GASSNER Hermann Jr.
Skoda Fabia S2000
+2:26:5
+0:01:8
16 52 GUIGOU Emmanuel
Renault Megane RS
+2:47:9
+0:21:4
17 38 ROBERT Cedric
Citroen DS3
+2:48:5
+0:00:6
18 35 GUGLIELMI Pierre Antoine
Renault Clio R3
+2:53:5
+0:05:0
19 30 PRINCEN Kris
Renault Clio R3
+3:02:8
+0:09:3
20 28 BERENGUER Jean-François
Renault Megane
+3:03:3
+0:00:5

 

 

rallye-sport-jpg-2.jpg

corse.gif

Les engagés après la 1ere Journée

                 Pilote             Co-Pilote       Voiture        Groupe
1 finlande.gif LATVALA Jari-Matti ANTILA Mikka Ford Fiesta  20px-flag-of-the-united-states-svg.png A 8W
5    SARRAZIN Stephane   Peugeot 307 WRC france.png A-8W
2  drapeau-estonie-jpg-2.jpg TANAK Ott SIKK Kuldar Ford Fiesta  20px-flag-of-the-united-states-svg.png A-8W
231 corse.gif CAMPANA Pierre  DE CASTELLI Sabrina  Mini John Cooper  drapea15.gif A-8W
24   BOUFFIER Bryan  PANSERI Xavier Peugeot 207 S2  france.png A -7S
6   BRUNSON Eric MONDON Cédric Subaru Impreza S 12
 20px-flag-of-japan-svg.png A-8W
11   COMTE Frederic COMTE Angelique Citroen C4 WRC  france.png A-8W
8   ROCHE Pierre ROCHE Martine Peugeot 307 WRC  france.png A-8W
14   POLO Sylvain Citroen Xsara WRC  france.png A-8W
20 [SALANON David FARGIER Sandra Peugeot 207 S2000  france.png A -7S
16   ZUCCARELLI Charles BONIFET P.Antoine Peugeot 206 WRC  france.png A-8W
23   MAURIN Julien URAL Olivier Ford Fiesta S2000  20px-flag-of-the-united-states-svg.png A-7S
22   GAL Ludovic  DE TURCKEIM Gilles Peugeot 207 S2000  france.png A-7S
39   ARZENO Mathieu JAMOUL Renaud Citroen DS3  france.png R-3
19   GASSNER Hermann Jr. KLAUS Wicha Skoda Fabia S2000  thesque.png A-7S
52   GUIGOU Emmanuel BOULLOUD Benjamin Renault Megane RS  france.png N-4
38   ROBERT Cedric  DUVAL Matthieu Citroen DS3  france.png R-3
35   GUGLIELMI Pierre SIMONPIERI Antoine Renault Clio R3  france.png R-3
30  belgique.png PRINCEN Kris  EELBODE Bram Renault Clio R3  france.png R-3
28   BERENGUER Jean-François BERENGUIER Aline Renault Megane  france.png A-7K

                              Samedi 26 Novembre 2011

ES5- Pignans (16,74 km) à 7h25 


  Départ sur une route forestière, avec un sous bois humide, puis partie exposée avec grip. On passe un croisement assez vite qui jette beaucoup et qui donne sur une descente pentu et rapide avec de gros freinage. Le grip est très bon, mais le revêtement est hyper bosselé et assez sale à cause des précédentes conditions climatiques.

 

Jari-Matti Latvala démarrera la spéciale vers 8h25 après le passage des voitures historiques. Beau temps mais température fraîche de 5°C pour ce début de journée. Gilles Nantet est reparti ce matin pour l’honneur en Super Rallye tout comme Romain Dumas.


Faits marquants:


Déjà très performant hier, Stéphane Sarrazin continue et signe le scratch provisoire devant Jari-Matti Latvala qui lâche 4s1. Le français revient ainsi à seulement 3s1 du finlandais dans un duel qui s’annonce plus serré que prévu ! Attention toutefois à la 307 WRC de Sarrazin qui se plaint de l’embrayage.

Comme hier, Ott Tänak et Pierre Campana ne peuvent rien faire face à ce duo et se battent pour la dernière marche du podium.

Toujours en bonne place pour le championnat, Eric Brunson fait un temps très moyen et voit Frédéric Comte le dépasser au général pour 8s. Le pilote C4 WRC réalise une belle performance en étant tout proche de Pierre Campana dans cette spéciale.

Toujours leader du groupe N, Manu Guigou a été freiné par l’allemand Gassner qui a crevé sur sa Fabia S2000.

Dans le groupe, Mathieu Arzeno semble intouchable et signe un exceptionnel 13e temps derrière la Porsche GT+ de Romain Dumas. Cédric Robert est à 37s au général et Guglielmi, premier pilote Clio à 39s.

Après un problème de train avant hier, c’est encore pire pour Jérémi Ancian qui crève et connaît toujours les mêmes problèmes.

Dans le championnat Junior, c’est Quentin Gilbert qui mène toujours largement la course mais Nicolas Romiguière est virtuellement champion avec sa neuvième place provisoire.

ES6 – Bormes les Mimosas (10,57 km) à 8h10  


  Très beau goudron, spéciale technique et très très rythmée. Elle n’est pas large du tout. On commence en montée puis fini sur une descente importante qui représente les ¾ de la spéciale. Déjà en reco nos freins on fini au rouge, il va falloir en tenir compte…



Jari-Matti Latvala démarrera la spéciale vers 9h10 après le passage des voitures historiques. Température de 10°C sous le soleil.


Retard d’au moins 30 minutes dans ce chrono après la sortie d’une voiture historique.


Faits marquants


En proie à des problèmes d’embrayage depuis la fin de l’ES5, Stéphane Sarrazin perd 11s5 dans ce chrono (calage au départ) et voit ainsi Jari-Matti Latvala prendre le large avec 14s6 d’avance sur le pilote 307. Il reste un peu moins de huit kilomètres à parcourir pour le pilote français avant de rejoindre l’assistance…

Très bon deuxième temps de Frédéric Comte qui revient dans la course au top 5 alors que Pierre Campana reprend 1s9 à Ott Tänak pas très à l’aise ce matin.

Reparti en Super Rallye ce matin, Romain Dumas se montre avec un superbe quatrième temps.

En groupe R, Mathieu Arzeno est toujours impérial même si’l est devancé par quatre Clio R3 dans cette spéciale et par Cédric Robert. Au général, Arzeno devance le duo Robert/Guglielmi d’une trentaine de secondes.

Si Quentin Gilbert mène largement le général en Junior, Nicolas Romiguière gagne une place après les sept minutes perdues par Ferrero.

ES7 – La Môle (7,59 km) à 8h20

 

Description par Mathieu Maurage : Très beau revêtement. Départ sinueux et rythmé en montée. Puis la descente est étroite et dans le même esprit. C’est une spéciale technique.
C’est une spéciale très jolie et qui me plait.
 Après le passage des voitures historiques et le retard pris dans l’ES6, le départ de cette spéciale ne devrait être donné qu’à 10h30 environ.


Faits marquants


Loin dans l’ES6, Stéphane Sarrazin réagit et signe son troisième du scratch du rallye pour revenir à 13s1 de Latvala. Avec encore deux spéciales nouvelles au programme de plus de 30 km, le finlandais peut s’inquiéter de cet écart !

Derrière, c’est toujours aussi serré entre Ott Tanak et Pierre Campana puisque l’estonien ne possède que 8s d’avance sur le jeune corse.

Exceptionnel depuis le début du rallye, Bryan Bouffier en a fait trop dans ce chrono et lâche plus de dix secondes après une sortie. Du coup, c’est Frédéric Comte qui occupe la cinquième place avec un nouveau très bon deuxième temps.

Dans les longues spéciales à venir, le podium pourrait bien changer de visage !

Occupant la septième place, Eric Brunson est toujours très bien placé pour le titre de champion de France.

Dans le groupe R, Mathieu Arzeno est toujours loin devant mais c’est Pierre-Antoine Guglielmi qui passe deuxième pour 1s9 devant Cédric Robert.

Dans le trophée Twingo R2, Stéphane Consani est idéalement placé pour le titre puisqu’il a profité de la sortie de Laurent Clutier, alors leader pour 12s1.

Coup de théâtre en championnat de France Junior, puisque Nicolas Romiguière actuel leader et champion virtuel a abandonné sur un problème de pompe à essance. En tête, Quentin Gilbert doit remporter cette manche pour être titré demain !

ES8- Vidauban (32,18 km)

 

  Départ assez large, beau revêtement. Il y a du rythme et de la vitesse. Après il y a la route forestière (avec mauvais grip), le début correct, mais la descente est défoncée et très sale (pire que les autres années due aux récentes intempéries). Les crevaisons devraient être nombreuses. Spéciale difficile donc, à cause des nombreux changements de grip.



Après le passage des voitures historiques et le retard pris dans l’ES6, le départ de cette spéciale ne devrait être donné qu’à 12h00 environ. Avec un nouvel arrêt de course dans ce chrono, Jari-Matti Latvala est attendu vers 12h30 minimum à l’arrivée de ce chrono.


Faits marquants


Cette spéciale était redoutée par tous les pilotes et encore une fois Vidauban connaît son coup de théâtre. Auteur d’une crevaison sur sa 307 WRC, Stéphane Sarrazin perd 39s6 sur Jari-Matti Latvala qui se retrouve « enfin » avec une avance conséquente.

Stéphane Sarrazin conserve sa seconde place à 52s du finlandais alors que Pierre Campana grimpe sur le podium en profitant de la crevaison d’Ott Tänak qui perd quasiment une minute.

L’estonien se retrouve même sous la menace de Bryan Bouffier qui revient à seulement 4s9 et perd logiquement une autre place au profit de Frédéric Comte ! Les trois hommes sont regroupés en seulement 9s6 dans cette lutte pour la quatrième position.

Mais Frédéric Comte a du abandonner après s’être bloqué le dos.

Toujours septième, Eric Brunson est très bien placé pour le titre de champion à l’issue de ce rallye.

Dans le groupe R, Mathieu Arzeno est toujours intouchable avec plus de trente secondes d’avance sur Cédric Robert alors que Guglielmi lâche plus de 20s dans ce chrono. Kris Princen prend ainsi la tête du trophée Clio R3 pour seulement 1s face au corse.

 

ES9 – Collobrières (33,15 km) à 14h25

 

  Départ comme la montée de Gonfaron, puis on prend la descente au lieu du plateau. Descente avec des enchainements de gros freinages. Puis partie au milieu des près qui peut être grasse. Ensuite, on remonte avec un changement de direction par une épingle gauche serrée pour une route ensuite assez large. Puis plateau hyper-rapide. Enfin, dernière descente, rapide et avec un assez bon grip.


 Après le passage des voitures historiques et le retard accumulé ce matin, Jari-Matti Latvala a démarré ce chrono vers 15h30.


Faits marquants


Stéphane Sarrazin veut encore y croire et signe largement le meilleur temps pour revenir à 43s de Jari-Matti Latvala.

Même s’il reste trois spéciales demain dont le Vidauban et Collobrières à parcourir, à la régulière la victoire semble jouait, mais une crevaison peut vite arriver.

Avec un quatrième temps, Pierre Campana confirme sa troisième place au général et devance Bryan Bouffier de 26s. Le pilote 207 S2000 a toutefois dépassé Ott Tänak pour la quatrième position.

Virtuel champion de France, Eric Brunson lâche près de trois minutes à cause d’une durit de turbo débranchée dans cette spéciale et se retrouve derrière les WRC de Roche et Polo. Le normand garde toutefois le titre « virtuel » de champion.

Dans le groupe R, Mathieu Arzeno conserve la tête pour 26s face à Cédric Robert et 58s sur Guglielmi, qui est repassé en tête du trophée Clio R3 devant Kris Princen.

Dans le championnat de France Junior, Quentin Gilbert accentue son avance avec plus d’une minute d’avance sur Cédric Coste. Gilbert doit gagner cette épreuve pour être champion de France !

Classement ES5 / Classement après ES5
1 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
10:24:4
 
2 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
+0:04:1
+0:04:1
3 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+0:09:0
+0:04:9
4 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:11:4
+0:02:4
5 11 COMTE Frederic
Citroen C4 WRC
+0:11:6
+0:00:2
6 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+0:21:9
+0:10:3
7 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+0:27:2
+0:05:3
8 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+0:39:0
+0:11:8
9 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+0:39:9
+0:00:9
10 23 MAURIN Julien
Ford Fiesta S2000
+0:42:8
+0:02:9
 Classement ES6 / Classement après ES6
1 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
6:47:1
 
2 11 COMTE Frederic
Citroen C4 WRC
+0:03:7
+0:03:7
3 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+0:04:0
+0:00:3
4 10 DUMAS Romain
Porsche 997
+0:05:6
+0:01:6
5 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:05:8
+0:00:2
6 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+0:07:7
+0:01:9
7 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+0:09:9
+0:02:2
8 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
+0:11:5
+0:01:6
9 23 MAURIN Julien
Ford Fiesta S2000
+0:14:4
+0:02:9
10 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+0:15:6
+0:01:2
Classement ES7 / Classement après ES7
1 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
5:11:1
 
2 11 COMTE Frederic
Citroen C4 WRC
+0:00:5
+0:00:5
3 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
+0:01:5
+0:01:0
4 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:05:8
+0:04:3
5 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+0:06:3
+0:00:5
6 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+0:09:7
+0:03:4
7 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+0:10:2
+0:00:5
8 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+0:10:4
+0:00:2
9 10 DUMAS Romain
Porsche 997
+0:11:0
+0:00:6
10 23 MAURIN Julien
Ford Fiesta S2000
+0:12:7
+0:01:7
Classement ES8 / Classement après ES8
 
1 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
19:42:4
 
2 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:21:2
+0:21:2
3 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+0:28:1
+0:06:9
4 11 COMTE Frederic
Citroen C4 WRC
+0:30:3
+0:02:2
5 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
+0:39:6
+0:09:3
6 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+0:54:5
+0:14:9
7 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+0:54:5
8 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+0:56:4
+0:01:9
9 10 DUMAS Romain
Porsche 997
+0:56:7
+0:00:3
10 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+1:02:6
+0:05:9
Classement ES9 / Classement après ES9
1 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
19:50:9
 
2 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
+0:09:4
+0:09:4
3 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+0:13:5
+0:04:1
4 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:17:4
+0:03:9
5 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+0:27:1
+0:09:7
6 10 DUMAS Romain
Porsche 997
+0:39:1
+0:12:0
7 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+0:41:8
+0:02:7
8 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+0:47:4
+0:05:6
9 23 MAURIN Julien
Ford Fiesta S2000
+1:02:9
+0:15:5
10 22 GAL Ludovic
Peugeot 207 S2000
+1:05:5
+0:02:6

 

Les engagés après la 2 ème Journée

                 Pilote             Co-Pilote       Voiture        Groupe
1 finlande.gif LATVALA Jari-Matti ANTILA Mikka Ford Fiesta  20px-flag-of-the-united-states-svg.png A 8W
5    SARRAZIN Stephane   Peugeot 307 WRC france.png A-8W
2  drapeau-estonie-jpg-2.jpg TANAK Ott SIKK Kuldar Ford Fiesta  20px-flag-of-the-united-states-svg.png A-8W
231 corse.gif CAMPANA Pierre  DE CASTELLI Sabrina  Mini John Cooper  drapea15.gif A-8W
24   BOUFFIER Bryan  PANSERI Xavier Peugeot 207 S2  france.png A -7S
6   BRUNSON Eric MONDON Cédric Subaru Impreza S 12
 20px-flag-of-japan-svg.png A-8W
31    BARRAL Thomas   MURAT Marine Renault Clio R3  france.png  R-3
8   ROCHE Pierre ROCHE Martine Peugeot 307 WRC  france.png A-8W
14   POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC  france.png A-8W
61
[CAPPUCCIO Frederic  FTESTOR Damien   Peugeot 206 S1600  france.png  A-6K
16   ZUCCARELLI Charles BONIFET P.Antoine Peugeot 206 WRC  france.png A-8W
23   MAURIN Julien URAL Olivier Ford Fiesta S2000  20px-flag-of-the-united-states-svg.png A-7S
22   GAL Ludovic  DE TURCKEIM Gilles Peugeot 207 S2000  france.png A-7S
39   ARZENO Mathieu JAMOUL Renaud Citroen DS3  france.png R-3
19   GASSNER Hermann Jr. KLAUS Wicha Skoda Fabia S2000  thesque.png A-7S
52   GUIGOU Emmanuel BOULLOUD Benjamin Renault Megane RS  france.png N-4
38   ROBERT Cedric  DUVAL Matthieu Citroen DS3  france.png R-3
35   GUGLIELMI Pierre SIMONPIERI Antoine Renault Clio R3  france.png R-3
30  belgique.png PRINCEN Kris  EELBODE Bram Renault Clio R3  france.png R-3
34   MAUFFREY Eric  HOUSSIN Gaetan Renault Clio R3  france.png  R-3

 

Classement Général 2 ème Journée
1 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
1:34:39:8
2 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
+0:43:3
+0:43:3
3 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+1:15:0
+0:31:7
4 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+1:41:3
+0:26:3
5 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+1:50:0
+0:08:7
6 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+3:31:5
+1:41:5
7 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+3:57:8
+0:26:3
8 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+5:02:1
+1:04:3
9 23 MAURIN Julien
Ford Fiesta S2000
+5:06:2
+0:04:1
10 22 GAL Ludovic
Peugeot 207 S2000
+5:38:7
+0:32:5
11 16 ZUCCARELLI Charles
Peugeot 206 WRC
+6:48:4
+1:09:7
12 39 ARZENO Mathieu
Citroen DS3
+6:54:6
+0:06:2
13 52 GUIGOU Emmanuel
Renault Megane RS
+7:06:6
+0:12:0
14 19 GASSNER Hermann Jr.
Skoda Fabia S2000
+7:14:7
+0:08:1
15 38 ROBERT Cedric
Citroen DS3
+7:20:9
+0:06:2
16 35 GUGLIELMI Pierre Antoine
Renault Clio R3
+7:53:0
+0:32:1
17 30 PRINCEN Kris
Renault Clio R3
+7:57:9
+0:04:9
18 31 BARRAL Thomas
Renault Clio R3
+8:48:0
+0:50:1
19 61 CAPPUCCIO Frederic
Peugeot 206 S1600
+9:00:5
+0:12:5
20 34 MAUFFREY Eric
Renault Clio R3
+9:07:0
+0:06:5

 

                           Dimanche 27 Novembre 2011

ES10 – La Garde Freinet (10,99 km) à 7h05


Très beau revêtement sur toute la spéciale. La spéciale est rythmée et très technique. Les notes doivent être parfaites pour aller vite. On verra comment sont les notres !!!



Faits marquants


Si c’est Pierre Campana qui signe son premier scratch du rallye, Jari-Matti Latvala fait la bonne opération de court chrono en ajoutant 3s4 à son avance sur Stéphane Sarrazin qui a perdu temps après avoir calé dans un virage.
Le finlandais de chez Ford compte désormais 46s7 d’avance sur le français et 1min14s sur le jeune corse.

Pour la quatrième place, Ott Tänak prend logiquement l’avantage sur Bryan Bouffier en signant un beau troisième temps à seulement trois dixièmes de Latvala.

Pas de soucis pour Eric Brunson qui assure sa huitième place provisoire, synonyme de titre de champion de France.

Dans le groupe R, Mathieu Arzeno conserve logiquement la tête avec 26s d’avance sur Robert et 56s sur Gugliemi qui est le leader du trophée Clio R3 (Princen est deuxième à 4s).

Le trophée Twingo R2 est toujours mené par Stéphane Consani qui est proche du titre.

Dans le championnat de France Junior, Quentin Gilbert est bien parti vers le titre avec toujours plus d’une minute d’avance sur Cédric Coste, second.

ES11 – Vidauban (32,18 km) à 7h35

 

  Départ assez large, beau revêtement. Il y a du rythme et de la vitesse. Après il y a la route forestière (avec mauvais grip), le début correct, mais la descente est défoncé et très sales (pire que les autres années due aux récentes intempéries). Les crevaisons qui devraient être nombreuses. Spéciale difficile donc, à cause des nombreux changements de grip.



Faits marquants


Avec un temps très inférieur à hier dans ce chrono (19’42 conte 20’37 aujourd’hui), Jari-Matti Latvala conserve tout de même la tête du rallye pour 40s6 sur Stéphane Sarrazin, pourtant auteur du deuxième temps derrière un très bon Ott Tänak qui revient à seulement 2s8 de Pierre Campana pour le podium…

En retrait hier, l’estonien prouve sa pointe de vitesse en cette fin de rallye !

Avec seulement 33 kilomètres encore au compteur, seul un problème pourrait empêcher le finlandais d’empocher une première victoire en France.

Pas de changements plus loin dans le top 10, avec notamment Eric Brunson qui conserve sa huitième place et donc toujours champion « virtuel ».

Dans le groupe R, Mathieu Arzeno perd un peu de temps mais conserve tout de même 23s d’avance sur Cédric Robert. En duel dans le trophée Clio R3, Guglielmi sort de la route et Princen perd plus de trois minutes à cause d’une faute. C’est donc Thomas Barral qui gagne deux places d’un coup pour se retrouver en tête devant Eric Mauffrey à 9s.

En Junior, Quentin Gilbert conserve 48s d’avance sur le deuxième, Cédric Coste. Il reste 33 kilomètres à parcourir en spéciale pour glaner le titre de champion !

ES12 – Collobrières (33,15 km) à 9h55

 

  Départ comme la montée de Gonfaron, puis on prend la descente au lieu du plateau. Descente avec des enchainements de gros freinages. Puis partie au milieu des près qui peut être grasse. Ensuite, on remonte avec un changement de direction par une épingle gauche serrée pour une route ensuite assez large. Puis plateau hyper rapide. Enfin, dernière descente, rapide et avec un assez bon grip.

 

Encore une spéciale à tenir pour des équipages qui jouent gros : Brunson pour le titre de champion, Gilbert pour le Junior et Consani pour le trophée Twingo R2.


Faits marquants


Leader depuis le départ, Jari-Matti Latvala remporte ce rallye du Var même si Stéphane Sarrazin a bien résisté pendant la majeure partie du rallye. Sans une crevaison hier, tout semblait encore possible pour le français…

En forme depuis ce matin, Ott Tänak s’offre un premier podium avec cette Fiesta WRC pour seulement 7s5 face à Pierre Campana.

Alors qu’il devait juste rallier l’arrivée en assurant, Eric Brunson abandonne dans ce chrono à cause d’un problème de boîte. Le rallye du Var est vraiment maudit pour le normand qui avait vu son Impreza de l’époque brulait entièrement en 2008 alors que le titre était tout proche également.

Après une fin de rallye épique où la cinquième place de Bryan Bouffier était en suspens après des problèmes mécaniques et de possibles pénalités, Nantet devient le nouveau champion de France puisqu’il compte le même nombre de points que Pierre Roché (85 points) mais le pilote Porsche compte deux victoires face à une seule pour Roché.

Etre titré champion de France avec une Porsche alors que les WRC étaient bien présentes cette année, voici l’exploit réalisé par Gilles Nantet et toute son équipe.

Dans d’autres catégories, il est sûr que c’est Stéphane Consani qui remporte le trophée Twingo R2.

Cette dernière spéciale est vraiment incroyable puisque Quentin Gilbert a abandonné dans ce chrono alors qu’il possédait 49s d’avance sur le second, Nicolas Romiguière devient le premier champion de France Junior malgré son abandon samedi matin.

Enfin, en 2 roues motrices c’est finalement Manu Guigou qui l’emporte avec le gain du groupe N. Le pilote Mégane s’est battu pendant les trois jours avec Mathieu Arzeno qui signe une troisième victoire en groupe R de suite.

 

Classement ES10 / Classement après ES10
1 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
6:35:9
 
2 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
+0:00:3
+0:00:3
3 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+0:00:6
+0:00:3
4 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
+0:03:7
+0:03:1
5 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+0:10:5
+0:06:8
6 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+0:11:9
+0:01:4
7 10 DUMAS Romain
Porsche 997
+0:17:8
+0:05:9
8 12 LEANDRI Jean-Mathieu
Subaru Impreza WRC
+0:18:8
+0:01:0
9 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+0:19:3
+0:00:5
10 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+0:20:2
+0:00:9

 

 Classement ES11 / Classement après ES11
1 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
20:24:0
 
2 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
+0:06:9
+0:06:9
3 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
+0:13:0
+0:06:1
4 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:32:8
+0:19:8
5 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+0:40:3
+0:07:5
6 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+0:41:0
+0:00:7
7 19 GASSNER Hermann Jr.
Skoda Fabia S2000
+0:44:4
+0:03:4
8 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+0:59:7
+0:15:3
9 10 DUMAS Romain
Porsche 997
+1:03:6
+0:03:9
10 22 GAL Ludovic
Peugeot 207 S2000
+1:10:8
+0:07:2
11 6 BRUNSON Eric
Subaru Impreza WRC S12B
+1:18:9
+0:08:1

 

Classement ES12/ Classement final (provisoire)
1 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
20:07:7
 
2 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+0:00:6
+0:00:6
3 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
+0:08:5
+0:07:9
4 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+0:10:9
+0:02:4
5 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+0:22:4
+0:11:5
6 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+0:45:1
+0:22:7
7 10 DUMAS Romain
Porsche 997
+0:52:5
+0:07:4
8 23 MAURIN Julien
Ford Fiesta S2000
+0:57:3
+0:04:8
9 22 GAL Ludovic
Peugeot 207 S2000
+0:58:1
+0:00:8
10 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+0:59:9
+0:01:8

 

      Classement final            
1 1 LATVALA Jari-Matti
Ford Fiesta WRC
2:22:00:7
2 5 SARRAZIN Stephane
Peugeot 307 WRC
+0:49:1
+0:49:1
3 2 TANAK Ott
Ford Fiesta WRC
+1:37:9
+0:48:8
4 3 CAMPANA Pierre
Mini John Cooper Works
+1:45:4
+0:07:5
5 18 BOUFFIER Bryan
Peugeot 207 S2000
+4:43:3
+2:57:9
6 8 ROCHE Pierre
Peugeot 307 WRC
+5:28:3
+0:45:0
7 14 POLO Sylvain
Citroen Xsara WRC
+5:29:2
+0:00:9
8 23 MAURIN Julien
Ford Fiesta S2000
+7:46:6
+2:17:4
9 22 GAL Ludovic
Peugeot 207 S2000
+7:59:7
+0:13:1
10 52 GUIGOU Emmanuel
Renault Megane RS
+10:01:6
+2:01:9
11 39 ARZENO Mathieu
Citroen DS3
+10:15:5
+0:13:9
12 38 ROBERT Cedric
Citroen DS3
+10:42:8
+0:27:3
13 19 GASSNER Hermann Jr.
Skoda Fabia S2000
+12:14:8
+1:32:0
14 34 MAUFFREY Eric
Renault Clio R3
+12:54:6
+0:39:8
15 61 CAPPUCCIO Frederic
Peugeot 206 S1600
+13:37:5
+0:42:9
16 40 AMOURETTE Marc
Citroen DS3
+14:27:8
+0:50:3
17 30 PRINCEN Kris
Renault Clio R3
+14:32:1
+0:04:3
18 32 CLAIRAY Yann
Renault Clio R3
+17:09:2
+2:37:1
19 24 BEAUBELIQUE Jean-Charles
Peugeot 207 S2000
+17:29:7
+0:20:5
20 124 CERNY Jan
Citroen DS3
+18:11:6
+0:41:9
21 17 CIVADE Michel
Ford Focus WRC
+18:12:2
+0:00:6
22 123 BUTOR Robert
Citroen DS3
+18:26:5
+0:14:3
23 36 DONNELLY Mark
Renault Clio R3
+19:18:4
+0:51:9
24 126 BOTTA Giuseppe
Citroen DS3
+19:51:2
+0:32:8
25 15 MAGNOU Francis
Peugeot 206 WRC
+20:29:0
+0:37:8
26 45 LATOUR Bertrand
Citroen DS3
+20:33:0
+0:04:0
27 137 COMOLE Lionel
Renault Clio R3
+21:38:2
+1:05:2
28 139 TRIVINO Yohann
Renault Clio R3
+22:28:7
+0:50:5
29 167 CONDROYER Sebastien
Citroen C2 R2 Max
+23:04:1
+0:35:4
30 75 BOGEY Ludovic
Citroen C2 R2 Max
+23:11:5
+0:07:4
31 60 CECCHI Philippe
Peugeot 206 XS
+23:36:6
+0:25:1
32 132 BOSCH Florentin
Citroen DS3
+23:42:6
+0:06:0
33 157 BESSENYEY Zoltan
Citroen C2 R2 Max
+23:48:8
+0:06:2
34 43 DUBERT Vincent
Citroen DS3
+24:03:8
+0:15:0
35 156 KROZSER Menyhert
Citroen C2 R2 Max
+24:22:3
+0:18:5
36 50 AMATE Patrice
Renault Clio R3
+24:31:4
+0:09:1
37 37 BRYNDA Petr
Renault Clio R3
+24:36:3
+0:04:9
38 49 DE PASSORIO Marc
Renault Clio R3
+25:22:8
+0:46:5
39 55 AUDIRAC Cyril
Mitsubishi Lancer Evo 1
+25:40:1
+0:17:3
40 148 NEIKSANS Andis
Mitsubishi Lancer Evo 1
+25:40:4
+0:00:3
41 163 GRYC Tomasz
Citroen C2 R2 Max
+26:07:6
+0:27:2
42 87 PANCIATICI Nelson
Ford Fiesta
+27:00:2
+0:52:6
43 79 BERTON Charlotte
Ford Fiesta
+27:22:1
+0:21:9
44 63 CONSANI Stephane
Renault Twingo RS
+27:54:7
+0:32:6
45 189 BERNAUX Kevin
Renault Clio Ragnotti
+28:19:3
+0:24:6
46 58 ALVERNHES Florent
Mitsubishi Lancer Evo 1
+28:41:0
+0:21:7
47 86 DROXLER Sylvain
Ford Fiesta
+29:47:1
+1:06:1
48 67 MONNIN Jean-Paul
Renault Twingo RS
+29:52:6
+0:05:5
49 114 MACKERER Pascal
Renault Clio RS
+30:04:1
+0:11:5
50 72 CHAUMAT Pierre-Etienne
Renault Twingo RS
+30:04:7
+0:00:6
51 29 GATTI Jean-Pierre
Peugeot 206 RC
+30:40:2
+0:35:5
52 107 SENTIS Mathieu
Renault Twingo RS
+31:07:2
+0:27:0
53 99 COSTE Cedric
Renault Twingo RS
+31:17:1
+0:09:9
54 106 DEFERT Damien
Renault Twingo RS
+31:58:5
+0:41:4
55 160 FRANCONIERI Alphonse
Citroen C2 R2 Max
+32:02:8
+0:04:3
56 109 DUROSNE Jean-Luc
Peugeot 206 RC
+32:12:4
+0:09:6
57 176 FERRERO Stephane
Citroen ZX 16S
+32:24:0
+0:11:6
58 195 SAMMARTINO Eddy
Peugeot 106
+32:58:1
+0:34:1
59 101 COSTE Kevin
Renault Twingo RS
+32:58:3
+0:00:2
60 93 MARTIN Charles
Renault Twingo RS
+33:31:5
+0:33:2
61 71 IGNATOV Alexey
Renault Twingo RS
+33:40:7
+0:09:2
62 155 ABBAS Philippe
Peugeot 206 XS
+33:44:1
+0:03:4

 

Classement final ( suite )
63 77 MOLLARD Alexandre
Citroen C2 R2
+34:02:8
+0:18:7
64 66 GONON Georges
Renault Twingo RS
+34:03:0
+0:00:2
65 44 BECT Fabrice
Citroen DS3
+34:11:7
+0:08:7
66 62 CORIA Franck
Citroen Saxo Kit Car
+34:11:8
+0:00:1
67 117 FOSTIER Romain
Suzuki Swift
+34:37:9
+0:26:1
68 204 VUILLEMIN Eric
Citroen Saxo VTS 16S
+35:20:7
+0:42:8
69 90 CHARDONNET Sebastien
Renault Twingo RS
+35:23:6
+0:02:9
70 142 LUSTENBERGER Mike
Renault Clio R3
+35:49:6
+0:26:0
71 147 TAFFIN Bernard
Renault Megane RS
+35:53:8
+0:04:2
72 219 DECHANET Alexandre
Peugeot 205 GTI
+36:10:7
+0:16:9
73 175 RABATE Christian
Peugeot 205 GTI
+37:02:5
+0:51:8
74 190 BOURRAS Patrice
Peugeot 306 S16
+37:02:7
+0:00:2
75 115 KLEIN Valery
Renault Clio Ragnotti
+37:14:3
+0:11:6
76 57 DAGNAC-LAGRANGE Jacky
Subaru Impreza STI
+37:14:4
+0:00:1
77 169 WILKIN Laurent
Citroen C2 R2 Max
+37:25:6
+0:11:2
78 182 JAUSSAUD Laure
Renault Clio RS
+37:31:2
+0:05:6
79 78 MOSSON Benjamin
Ford Fiesta
+37:51:9
+0:20:7
80 188 COUTURIER Laurent
Renault Clio Ragnotti
+38:04:8
+0:12:9
81 141 FOURNIER Jeremy
Peugeot 207 RC
+38:17:7
+0:12:9
82 100 HUMEAU Franeois
Renault Twingo RS
+38:20:5
+0:02:8
83 206 FLORES Sebastien
Peugeot 106 S16
+38:35:4
+0:14:9
84 95 JOUINES Jean
Renault Twingo RS
+38:46:4
+0:11:0
85 103 TARDY Guillaume
Renault Twingo RS
+39:36:6
+0:50:2
86 211 MERTEN Vincent
Renault 5 GT Turbo
+39:47:3
+0:10:7
87 170 DOERAN Christophe
Citroen C2 R2 Max
+40:05:7
+0:18:4
88 119 RENCHET Nicolas
Citroen AX GTI
+40:10:4
+0:04:7
89 104 BOSSARD Steven
Renault Twingo RS
+40:57:7
+0:47:3
90 98 DUBUISSON Damien
Renault Twingo RS
+41:08:2
+0:10:5
91 168 STRATIEVA Ekaterina
Citroen C2 R2 Max
+41:18:3
+0:10:1
92 110 RIQUIER Stephane
Peugeot 205 16S
+42:52:3
+1:34:0
93 171 HEINE Bernard
Citroen C2 R2 Max
+43:59:4
+1:07:1
94 118 HAUSWALD Frederic
Suzuki Swift
+44:25:2
+0:25:8
95 59 EHRENSPERGER Monique
Mitsubishi Lancer Evo 5
+44:41:6
+0:16:4
96 159 DUBOIS Thierry
Citroen C2 R2 Max
+45:05:9
+0:24:3
97 215 VIEIL Lorris
Peugeot 106 Rallye
+45:28:2
+0:22:3
98 102 FERRERO Roman
Renault Twingo RS
+45:43:6
+0:15:4
99 199 COHEN Valentin
Peugeot 205 Rallye
+45:45:8
+0:02:2
100 216 MARCHAND Julien
Peugeot 106 Rallye
+46:09:3
+0:23:5
101 165 BONNARD Laurent
Citroen C2 R2 Max
+47:36:7
+1:27:4
102 207 FOURNIER Cedric
Citroen C2 VTS
+48:44:5
+1:07:8
103 198 CHOL Jean-Michel
Simca Rallye 3
+48:59:6
+0:15:1
104 202 BERTIN Eddy
Citroen AX GTI
+49:38:3
+0:38:7
105 191 GAILLARD Jean-Claude
Hommell RS
+50:04:9
+0:26:6
106 217 ANDRAU Alexandre
Peugeot 205 Rallye
+50:11:2
+0:06:3
107 192 CLAUSI Thomas
Rover MGF Trophy
+51:31:6
+1:20:4
108 81 GALPIN Julie
Ford Fiesta
+52:00:9
+0:29:3
109 185 DEVOS Guillaume
Ford Fiesta ST
+52:04:9
+0:04:0
110 173 GIUGE Sylvie
Renault Clio Williams
+58:22:6
+6:17:7
111 177 CLAIRE Pascal
Peugeot 306 Maxi
+58:50:7
+0:28:1
112 200 LUGON Bastien
Renault Twingo RS
+59:12:6
+0:21:9
113 212 MARCHAND Patrick
Peugeot 106 Rallye
+1:01:32:5
+2:19:9
114 154 CODEBO Gilles
Peugeot 206 XS
+1:01:43:0
+0:10:5
115 187 DOUILLET Patrick
Peugeot 206 RC
+1:01:58:2
+0:15:2
116 144 CUENIN Pascal
Porsche 968 CS
+1:09:53:3
+7:55:1
117 196 ARNOULD Pascal
Peugeot 205 GTI
+1:13:30:8
+3:37:5
118 10 DUMAS Romain
Porsche 997
+10:13:51:4
+9:00:20:6
119 9 NANTET Gilles
Porsche GT3 996 Cup
+10:19:00:4
+5:09:0
120 12 LEANDRI Jean-Mathieu
Subaru Impreza WRC
+10:42:43:7
+23:43:3
121 94 MASSE Antoine
Renault Twingo RS
+10:47:25:2
+4:41:5
122 85 CREPIN Maude
Ford Fiesta
+10:58:11:9
+10:46:7
123 113 WILLOT Cedric
Renault Clio Ragnotti
+11:09:29:8
+11:17:9
124 111 MARCHAL Eddy
Renault Clio RS
+11:23:07:3
+13:37:5
125 97 BALESTER Anthony
Renault Twingo RS
+11:46:58:7
+23:51:4

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 04/12/2011

 

Ogcn Ogcn Logo allianz riviera France Ogcn 1 Logo Sport