Sagan entre les chutes

 

 
 

 

Si Peter Sagan a encore impressionné en battant André Greipel dans un sprint pur à Metz, sa troisième victoire a presque été éclipsée par une grosse chute qui a causé un retard de plusieurs minutes pour de nombreux outsiders.


 
Le 06/07/2012 à 17:19:00 | Mis à jour le 07/07/2012 01:03:40

Cyclisme - Tour : Sagan entre les chutes

Si Peter Sagan a encore impressionné en battant André Greipel dans un sprint pur à Metz, sa troisième victoire a presque été éclipsée par une grosse chute qui a causé un retard de plusieurs minutes pour de nombreux outsiders.
 
 
Le week-end a commencé en avance. Pour opérer un premier écrémage au général, tout le monde attendait le fameux triptyque Planche des Belles Filles (samedi) - Jura suisse (dimanche) - chrono de Besançon (lundi). Mais beaucoup ont laissé à terre une partie de leurs ambitions dès vendredi lors d'une chute survenue à 25 km de l'arrivée, dans un faux- plat descendant dévalé à 70 km/h. Ce coup de Trafalgar a épargné les favoris, Cadel Evans, Vincenzo Nibali et Bradley Wiggins. Mais les outsiders ont été éparpillés façon puzzle, nombre d'entre eux arrivant plus de deux minutes après un premier peloton de soixante coureurs.

Les perdants du jour :

Arrivés à 2'09" : Janez Brajkovic, Thibaut Pinot, Jean-Christophe Péraud, Pierre Rolland, Michele Scarponi, Frank Schleck, Alejandro Valverde
Arrivés à 3'31" : Robert Gesink
Arrivés à 13'24" : Ryder Hesjedal, Daniel Martin, Christian Vande Velde,

 

Si l'équipe la plus touchée dans cette étape est Garmin-Sharp, avec le retard de Hesjedal, Martin et Vandelevelde et l'abandon de Tom Danielson, le camp français a été durement touché.
Pierre Rolland, touché au coude gauche, devait passer une radio des cotes alors que Jean-Christophe Péraud avouait avoir mal partout après «ce gros strike» qui a laissé un majorité de coureurs tailladés, mais surtout touchés moralement.
Si le Maillot Jaune, le Suisse Fabian Cancellara, est «passé à deux millimètres de Vigano (un des trois coureurs qui ont abandonné après cette chute) et (a) eu besoin de cinq respirations» pour s'en remettre, Mark Cavendish était dans le deuxième groupe et n'a pas disputé le sprint, tout comme Tom Veelers.

Sagan dans le rôle de Hulk

André Greipel, le vainqueur des deux étapes précédentes, était, lui, aux avant-postes quand le peloton a repris le dernier des quatre échappés du jour (Kroon, Malacarne, Zabriskie, Zingle) à 1,3 km de l'arrivée.
Marc Sergeant, son directeur sportif, avait annoncé que l'Allemand ne jouerait pas la gagne après être tombé deux fois dans la journée.
Mais difficile de laisser passer une telle occasion.
Sauf que le "Gorille" a été dominé par "Hulk", le dernier personnage interprété sur la ligne par Peter Sagan.
Le Slovaque avait déjà gagné deux fois, lui aussi, mais il ne manque pas d'impressionner un peu plus à chaque fois pour son premier Tour.
Cette fois, il n'a pas eu besoin de bosse et a livré un final de pur sprinteur sur plat. Pourtant, «je dois encore apprendre à courir sur le Tour», estime-t-il. Ca fait peur.

Xavier COLOMBANI à Metz

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

 

Ogcn Ogcn Logo allianz riviera France Ogcn 1 Logo Sport