Neal Maupay revient sur sa saison

 

Auteur de trois buts en L1 cette saison avec Nice, Neal Maupay revient sur sa première saison en pro.

Lors de la présentation du « Virtual Footwear Wall » (mur digital présentant les chaussures en magasin) dans la boutique Adidas des Champs-Elysées, plusieurs grands espoirs du football français ont répondu à l’invitation de leur équipementier Adidas. Dont Neal Maupay, auteur d’une saison remarquée et remarquable avec l’OGC Nice. Entretien.

- Neal Maupay, comment allez-vous après votre grave blessure ?


Ça fait un mois que je me suis fait opérer. Le genou va bien. On verra quand je pourrai reprendre. D’un côté, ça tombe bien puisque je peux préparer le bac tranquillement. Il faut prendre tout ça du bon côté. Ce sont des choses qui arrivent régulièrement dans le monde du sport et plus particulièrement dans le football.

- Passer votre Bac et être pro : comme le vivez-vous ?


Je le vis bien. Cette saison, j’ai appris à concilier le football de haut niveau avec les études. La prochaine étape, c’est le Bac et j’espère l’avoir. Cette épreuve a une grande importance. Je suis jeune et je n’ai encore rien prouvé. Certes, j’ai marqué quelques buts mais on ne sait pas de quoi demain sera fait. J’ai révisé toute l’année et j’espère avoir une mention, ce serait bien.

- Vous avez joué un match de L1 à 16 ans : ce n’est pas anodin…


Je ne m’y attendais pas vraiment. A partir du moment où on fait appel à toi, c’est qu’on croit en toi et c’est donc à toi de rendre la pareille. Ça s’est bien passé avec le club et les coéquipiers donc tant mieux.

« Alexy Bosetti m’a appelé et m’a dit… »

- Vous souvenez-vous dans quelles circonstances s’est passée votre première convocation ?


C’était juste avant d’aller en cours. Alexy Bosetti m’a appelé et m’a dit : « Tu es dans le groupe pour demain ». Le soir, je me suis entraîné avec les pros alors que j’étais encore en centre de formation. A la fin de l’entraînement, je regarde la fiche où sont mentionnés les joueurs retenus. J’étais dessus. J’ai vraiment été surpris et très heureux.

- Le fait d’être revenu en CFA2 par la suite n’a pas été difficile ?


Il y a une grande différence entre la L1 et la CFA2. Je sais très bien qu’à mon âge, je vais jouer à la fois en U19, en CFA2 ou encore en L1. Je ne m’en fais vraiment pas.

- Avez-vous appris aux côtés de Cvitanich ?


S’entraîner quotidiennement à ses côtés et jouer avec lui, c’est quelque chose d’exceptionnel. C’est un grand attaquant. On apprend tous les jours à ses côtés.


Football365,le 30/05/2013 à 10h34

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 01/06/2013

 

Ogcn Ogcn Logo allianz riviera France Ogcn 1 Logo Sport