Nice - Montpellier

 

nice-montpellier.png

 

 

 

Nice réagit bien

Une semaine après sa correction subie à Saint-Etienne (4-0), Nice s’est imposé au stade du Ray devant Montpellier (2-0), lors de la 28e journée de Ligue 1.

Les Aiglons ont fait la différence grâce à un doublé de Bahoken* en première période (12e, 25e).

L’OGCN revient à hauteur de Saint-Etienne (5e), à un point du podium, alors que c’est un coup d’arrêt pour Montpellier (7e).

 

Nice ne lâche rien

(EQ)

En inscrivant un doublé, Stéphane Bahoken*, titulaire pour la première fois de sa carrière en L1, a permis à l'OGC Nice de s'imposer face à Montpellier (2-0) ce dimanche. Les Aiglons, cinquièmes, reviennent à un point du podium. (Photo Presse-Sports)

Plombé par la terrible gifle reçue à Saint-Etienne (0-4) la semaine passée, Nice a su trouver les ressources nécessaires pour relever la tête. Les Aiglons, prétendants avoués à l'Europe, se sont logiquement imposés face à Montpellier, un de leurs concurrents directs, ce dimanche après-midi au stade du Ray (2-0). Séduisants collectivement, les hommes de Claude Puel ont su allier solidité défensive et audace offensive pour stopper net les Héraultais, qui restaient pourtant sur trois succès.

Quatre points les séparent désormais

Supérieur à son adversaire, laxiste dans les duels et friable derrière, l'OGC Nice a vite trouvé l'ouverture grâce au jeuneStéphane Bahoken*(11e). Titularisé pour la première fois de sa carrière en Ligue 1, l'attaquant niçois, 20 ans, a récidivé quelques minutes plus tard (24e), anéantissant ainsi les espoirs de Montpellier.

Malgré une légère réaction dans la dernière demi-heure, les protégés de René Girard ont globalement manqué de créativité et d'engagement pour inquiéter des Niçois sereins et ambitieux. Conséquence directe au classement : les Héraultais, septièmes, voient leur adversaire du jour s'échapper. Les Aiglons, cinquièmes, comptent désormais quatre points d'avance. Et reviennent à un point de l'OM, sous pression avant son périlleux déplacement à Lyon ce dimanche soir (21h00). -P.J

 



Puel : « Toujours des solutions »

« Nous n'avons pas d'équipe bis. J'ai toujours dit que ce groupe est performant, homogène. Et qu'on peut toujours trouver des solutions. La preuve... Je suis satisfait car nous avons ouvert le score, doublé la mise et nous sommes procurés des situations intéressantes. Nous avons réussi un très bon match défensif, il a fallu beaucoup s'employer. Mais je suis moins satisfait au niveau du jeu : il y avait matière à beaucoup mieux maîtriser notre adversaire et de nombreuses situations. »


Bahoken : « Je n'y aurais pas cru »

« Si on m'avait dit que j'inscrirais un doublé aujourd'hui, je n'y aurais effectivement pas cru. Je suis très heureux, pour l'équipe, les supporters et mes coéquipiers. Ma prestation ? Je pense avoir été efficace – et c'est ce que voulait le coach – mais j'aurais pu réaliser un meilleur match encore. C'est une récompense, dans le sens où j'ai beaucoup travaillé dans cette optique. Mais cela ne fait que commencer, et je dois encore fournir beaucoup d'efforts... »


 

 

Girard : « Nice était plus déterminé »

 

« On est tombé sur plus agressif, il n'y a rien à dire. Notre première mi-temps n'a pas été de tout repos sur un plan défensif. Nice mérite sa victoire sur l'ensemble du match. Ce n'est pas la première fois que nous n'arrivons pas à nous mettre au niveau d'un concurrent direct. Les Niçois étaient beaucoup plus déterminés que nous. Ils nous ont pris à la gorge d'entrée, envoyaient un peu plus que nous. L'Europe ? Si on n'est pas capable de faire un résultat à Nice, on en est loin... Je pensais qu'on pourrait faire mieux, mais on a commis trop d'approximations. »



 

 

 Les Buts

 

 

 

 

didier-digard.jpg

Didier Digard

 

Le «bonheur» de Bahoken

 

 
 

 

 

 Le jeune buteur niçois, Stéphane Bahoken*, auteur de ses deux premiers buts en Ligue 1, dimanche contre Montpellier (2-0), a raconté sa joie après la rencontre. Son entraîneur Claude Puel a lui fait part de sa satisfaction.

 
Stéphane Bahoken* (Nice): «Ce doublé, je l'ai vécu comme tout jeune footballeur marquant pour la première fois en L1. Avec bonheur ! J'avais un peu la pression, je n'avais joué qu'un seul match de CFA2 devant Aubagne sur les cinq derniers mois. Le coach m'a dit qu'il me faisait confiance en me lançant et je lui ai rendu sa confiance en marquant. J'aurais pu être plus efficace. Inscrire un but m'a libéré, et je me suis un peu plus lâché sur le terrain. J'avais vu les autres jeunes du centre, Neal* (Maupay) et Alexy* (Bosetti), ouvrir leur compteur, je me languissais d'en faire autant. En début de saison, j'ai fait quatre apparitions dans l'équipe et puis en octobre je me suis cassé le péroné à l'entraînement. Lorsque j'ai repris avec la réserve, dans un cafouillage, l'arbitre a cru que je l'insultais et m'a expulsé. J'en ai été quitte pour trois semaines supplémentaires d'inaction. Je dois encore travailler et progresser. Physiquement, cela a été dur, j'ai fini avec des crampes.»

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 10/03/2013

 

Ogcn Ogcn Logo allianz riviera France Ogcn 1 Logo Sport