l'Apollon Limassol - OGCN

 

limassol-nice-2.gif

 

Limassol - Nice : le groupe niçois

 

 

Claude Puel a retenu 19 joueurs pour le déplacement à Chypre en Europa League (jeudi 20h). Bruins et Grégoire Puel sont blessés tandis que Christian Brüls purgera le premier de ses trois matchs de suspension. 

Gardiens : Ospina*, Hassen
Défenseurs : Amavi, Genevois, Gomis, Kolodziejcak*, Palun, Rougeaux
Milieux : Abriel, Constant, Eysseric*, Digard, Mendy, Pied*, Traoré*
Attaquants : Bahoken, Bauthéac*, Bosetti, Cvitanich*

Absents

Bruins, Dao Castellana, Maupay, Pejcinovic, Pentecôte, Puel, Veronese (blessés), Brüls (suspendu), Astier, Dada, Delle, Fofana, Guie Guie, M'Bow (choix de l'entraîneur)

 

 

 

 


ospinadavid-1.jpgOspina : « Beaucoup d'envie »


« Il y a beaucoup d'envie », assure David Ospina, le gardien niçois, à deux jours du déplacement à Nicosie contre l'Apollon Limassol. « Nous travaillons bien en espérant faire un bon match et décrocher un résultat positif. Voilà cinq ans que je suis ici. Nous avons connu des bons moments, d'autres plus difficiles. Mais aujourd'hui qu'une telle opportunité se présente à nous, j'espère qu'on va la saisir. Si on marque là-bas, ce sera exceptionnel. Et si on reste costaud derrière, ce sera déjà positif. »

 

 Mahamane Traoré : « Tout donner »

 

 

Niçois depuis 2006, Mahamane Traoré s'apprête, comme beaucoup de ses coéquipiers, à disputer sa première rencontre européenne contre l'Apollon Limassol, jeudi. 

La victoire contre Rennes ?


Il fallait réaliser un gros match pour enfin gagner. Les trois points étaient essentiels, surtout après un si mauvais démarrage à Lyon. Ils nous ont fait beaucoup de bien, d'autant que nous courions après depuis les matchs amicaux. Petit à petit, nous prenons nos marques. Nous nous sommes bien préparés face à des grandes équipes. 

L'Europe a-t-elle un parfum différent ?


Je te dirai ça après le match (rires). C'est ma première fois, comme pour pas mal de mes jeunes coéquipiers. Puis ce n'est pas tout à fait l'Europe encore ; nous n'en sommes qu'aux qualifications. Il s'agit de deux matchs pour nous offrir une belle aventure. Nous allons tout donner pour y parvenir. Mais effectivement, ceci est déjà très excitant.

L'entame de championnat est marquée par de nombreux événements...


Il va se passer beaucoup de choses, oui. Nous n'allons jouer plus que deux matchs au Ray ; il sera important de les gagner pour bien clore l'histoire. Il faudra ensuite bien débuter dans le nouveau stade, en espérant y jouer des matchs européens. Nous sommes la dernière génération du Ray, la première de l'Allianz : quelle que soit l'issue – et nous allons essayer de la rendre la plus belle possible –, il s'agit d'une grande fierté.

Le 31 août, veille de Nice-Montpellier, vous serez deux à fêter votre quart de siècle...


David (Ospina*et moi, nous aurons 25 ans. On a déjà très envie de se faire un beau cadeau, et j'espère que nos collègues aussi !

 

22-08-2013-23-19-52.png

 

 

22-08-2013-23-27-58.png

 

1limassol.jpg

 

2limassol.jpg

 

3limassol.jpg

 

La mauvaise surprise


En s'inclinant sur un doublé de Sangoy face à l'Apollon Limassol (2-0), les Rouge et Noir se sont donnés un handicap pour le match retour du Barrage d'Europa League.


Le séjour chypriote avait si bien commencé... Reboostés par leur succès devant Rennes en championnat, les Rouge et Noir pouvaient aborder leur tour qualificatif d'Europa League dans les meilleures dispositions. Arrivés mercredi à Nicosie, ils ont pris part à un entraînement sur place la veille de la rencontre.

Le lendemain, pas moins de deux centaines de supporters effectuaient à leur tour le voyage. Des fans qui n'ont compté ni les kilomètres, ni l'intensité de leurs chants, toute la journée durant.

Si Christian Brüls manquait à l'appel pour cause de suspension, Claude Puel débutait la rencontre avec Eric Bauthéac* et Dario Cvitanich* sur le banc. Le jeune Bryan Constant prenait la pointe de l'attaque, soutenu par un trident composé de Pied*, Traoré* et Eysseric*.

Bien rentrés dans la partie, agressifs et maîtres du jeu d'entrée, les Niçois peinent à infiltrer les vingt derniers mètres adverses. La première occasion revient même à Gaston Sangoy – déjà lui. Manifestement meilleurs techniquement, les Niçois ne parviennent à faire valoir leur supériorité supposée.


Comme en première période Nice prenait l'ascendant au début de la seconde. Jérémy Pied touchait même le poteau de la tête, sur un bon centre de Timothée Kolodziejcak*. Malheureusement, les Rouge et Noir vont se faire surprendre sur un coup franc direct de Sangoy, dont le rebond trompait David Ospina*. Un but qui faisait exploser le stade GSP et qui changeait le visage de ce match.

Claude Puel réagissait immédiatement en faisant rentrer son meilleur buteur Cvitanich et son meilleur passeur Bauthéac*. Mais, si le Gym mettait plus le pied sur le ballon, il se faisait à nouveau avoir sur un contre d'école encore conclu par l'argentin Gaston Sangoy.

A 2-0, les affaires niçoises devenaient plus compliquées.  Dario Cvitanich* faisait valoir ses qualités de combattant en attaque, marquant un but (refusé pour hors-jeu), réclamant un penalty sur une intervention limite du défenseur. Mais si l'argentin du Gym aurait pu réduire la marque, les meilleures occasions étaient encore pour l'Apollon Limassol, qui, en contre, avait à plusieurs reprises le ballon du 3-0 au bout du pied qui eut été probablement fatal pour les espoirs de qualification des Rouge et Noir.

Dans une semaine, l'OGC Nice devra une revanche à ses supporters au Stade du Ray. Les Niçois devront remonter deux buts, ce qui est largement faisable, mais pour cela il faudra montrer un visage plus agressif et rigoureux que lors de cette maudite soirée chypriote.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 22/08/2013

 

Ogcn Ogcn Logo allianz riviera France Ogcn 1 Logo Sport