1 ere Etape Mercredi 16 Janvier 20133

 

Guide du spectateur Rallye Monte-Carlo 2013



ES1/ES3- Le Moulinon – Antraigues (37,10 km) à 9h03 et 14h21 – Mercredi 16 Janvier 2013

Revenue en 2011 dans sa version « Moulinon », cette spéciale est un monument du rallye, caractérisée par de nombreux changements de rythme. Cette spéciale est très rarement enneigée et devrait déjà créer de gros écarts pour cette ouverture du rallye. C’est la spéciale la plus longue de cette édition.


es1-es3-le-moulinon-antraigues. es1-es3-le-moulinon-antraigues.


ES1-Le Moulinon – Antraigues (37,10 km) à partir de 09h03 (Mercredi 16 Janvier 2013)

Conditions:



Cette spéciale démarre part une portion sèche de 14 km puis un mélange de neige/glace sur 6km. Après le Col de la Fayolle, c’est un mélange humide/glace sur 6 km alors que les 10 derniers km sont secs.


Faits marquants :


Toutes les équipes sont partis en pneus clous pour cette première boucle (Neuville et Novikov ont 4 clous + 2 neige), la deuxième spéciale étant complètement enneigée.


 

Volkswagen débute parfaitement ce Monte-Carlo avec le scratch de Sébastien Ogier devant Sébastien Loeb à 3s7. Les autres sont très loins, à plus de vingt secondes

Dans une spéciale où il était très important de conserver ses clous en vue de l’ES2, certains ont peut-être assurés afin d’être plus performant dans la prochaine.

 

Première spéciale encourageante pour Bryan Bouffier qui signe le neuvième temps provisoire en étant très proche de certains officiels. Très beau chrono de Lappi qui a roulé pendant 20km avec une crevaison et une suspension endommagée.

 

En 2 roues motrices, Andrea Crugnola signe le meilleur temps avec sa DS3 R3 et devance Mathieu Maurage de quasiment cinquante secondes ! Favori de la classe R3, Sébastien Chardonnet a crevé et perd plus de trois minutes sur l’italien.


 

Réactions des pilotes


Loeb : « Qu’est-ce que nous pouvons faire ? J’ai essayé de conserver les pneus dans la première partie. Nous avons fait 25km sur le sec donc nous avons détruit les pneus c’est sûr. »


Hirvonen : « C’est difficile de trouver la bonne balance. Nous avons perdu beaucoup. »


Ostberg : « Ok nous avons terminé cette spéciale, c’était très glissant sur la glace. Je crois que je n’ai jamais perdu autant de temps sur une première spéciale. »


Neuville : « Ce n’était pas trop mal (le mix des pneus). Je ne suis pas en confiance avec la voiture. »


Prokop : « Ce n’est pas facile pour nous, nous n’avons plus de pneus, ce n’est pas facile de trouver la confiance. »


Ogier : « C’est un bon départ mais c’est juste la première spéciale, il reste 460 km à faire. La prochaine sera difficile. »


Bouffier : « Ce n’est pas un bon temps, je dois me concentrer, je peux faire mieux mais ça aurait pu être pire. »


Chardonnet : Crevaison

 

ES2-Burzet – Saint-Martial (30,60 km) à partir de 10h21 (Mercredi 16 Janvier 2013)


 

Profil de la spéciale:


Après une première portion en montée peu technique, la spéciale se transforme après le village de Lachamp-Raphaël pour aborder une descente très piégeuse qui peut être verglacée et enneigée.

 

Le parcours devient assez varié avec du dénivelé. En 2012, Neuville, Sordo et Maurin ont tapé dans ce chrono.

 

 

Conditions:


Si le départ est sec jusqu’au petit village de « Le Peyral », la suite sera beaucoup plus compliqué avec une spéciale complètement verglacée et enneigée.


 

Faits marquants:


Jari-Matti Latvala est arrivé en retard au départ du chrono et a du s’élancer derrière Mads Ostberg en quatrième position. Le finlandais écope donc logiquement de 30 secondes de pénalité.

Devant, Sébastien Loeb répond à Sebastien Ogier en signant le scratch avec dix secondes de mieux que son ancien coéquipier chez Citroën.

 

Le pilote Citroën prend ainsi la tête du rallye, 6s7 devant Ogier alors que Dani Sordo troisième est déjà à quarante secondes de la tête.

 

Superbe troisième temps de Juho Hänninen qui s’est tout de même fait une frayeur en tapant un pont en début de chrono. Joli chrono également pour Bryan Bouffier qui devance tout de même Dani Sordo alors qu’il découvre encore la DS3 WRC…

 

Entre Thierry Neuville cinquième et Bryan Bouffier septième, la bagarre risque d’être très serré sans oublier Ostberg et Novikov qui ne sont pas si loins.

 

Large leader du WRC-2 malgré une suspension touchée, Lappi doit renoncer dans ce chrono et c’est Wiegand qui prend la tête.

 

Les équipages rejoignent Valence pour la pause de mi-journée avant de disputer à nouveau les deux chronos déjà effectués.

 

En 2 roues motrices, Mathieu Maurage passe en tête devant l’italien Andrea Crugnola grâce à un superbe quinzième temps entre la 207 S2000 de Burri et la Mini WRC de Kosciuszko…


 

Réactions des pilotes :


Loeb : « J’ai endommagé mes pneus clous dans la spéciale précédente. J’avais seulement deux nouveaux pneus pour celle-ci. C’était difficile. »


Hirvonen : « Celle-ci était très difficile. Le temps de Seb est assez incroyable. Il fallait être courageux dans cette spéciale. »


Ostberg : « C’est très difficile mais Loeb attaque fort. C’est un peu frustrant. C’est le mieux que je puisse faire pour l’instant. »


Latvala : « C’est bon, le réglage est trop haut dans ces conditions. Nous sommes en retard à cause de la liaison qui était serrée et nous avons du changer les pneus. »


Neuville : « Nous sommes satisfaits. Je n’ai pris aucun risque, nous découvrons toujours la voiture, nous voulons finir le rallye. »


Novikov : « C’était difficile, après la première spéciale nos pneus clous sont partis. »


Ogier : « C’est bien, j’ai un bon pilotage, pas d’erreurs. Je suis content. »


Sordo : « Les conditions étaient incroyables. Quand les virages asphaltes arrivent, vous ne pouvez pas sentir le grip. Je n’ai pas pris de risques. »


Hänninen : « J’adore ce rallye. J’ai géré les pneus dans la première spéciale. Mais deux kilomètres après le départ de la 2e spéciale, j’ai tapé un point et je suis chanceux que rien ne soit touché. C’est le Monte-Carlo… »


Bouffier : « Je suis content d’être à l’arrivée, c’était très difficile dans ces conditions. J’ai essayé de bien piloter, ce n’est pas trop mal par rapport aux autres. »


Maurin : « Tout va bien, nous roulons en sécurité. C’est un long rallye, nous n’avons pas pris de risques ce matin. »


Wiegand : « Les spéciales étaient très difficiles, beaucoup de neige et de glace dans les spéciales. C’est très dur pour moi. »

 

ES3-Le Moulinon – Antraigues (37,10 km) à partir de 14h21 (Mercredi 16 Janvier 2013)

 

 

Conditions


La spéciale a beaucoup évolué depuis ce matin puisqu’il n’y a quasiment plus de neige et de glace dans cette spéciale. Peu de pilotes devraient rouler en clous sur ce terrain.


Faits marquants


Tous les équipages de pointe sont partis avec les mêmes pneus : 2 slicks, 2 neiges et 2 pneus cloutés. Les clous devraient être conservés pour la prochaine spéciale qui reste enneigée malgré les passages de ce matin.

Sébastien Loeb a choisi de rouler en neige d’un côté et en slicks de l’autre. Bon choix pour le français qui signe largement le scratch. Le français devance pour l’instant Dani Sordo de 15s4 et Mikko Hirvonen de 18s1.

Selon les chronos officiels de Citroën, Sébastien Loeb compte désormais 26s d’avance sur Sébastien Ogier et 55s sur Dani Sordo. Mikko Hirvonen grimpe à la quatrième place devant Thierry Neuville et Juho Hänninen.


Réactions des pilotes


Loeb : « La voiture n’était pas pareille à gauche et à droite, donc c’était assez difficile mais il fallait le faire. C’est le choix le plus rapide. »


Hirvonen : « J’ai touché à l’avant-droit mais je ne sais pas ce qui s’est passé. C’était très difficile, je n’aime pas mixer les pneus. »


Ostberg : « Pas de feeling du tout, c’était horrible, j’ai l’impression de détruite complètement les pneus. »


Latvala : « Le feeling est bien mieux que ce matin mais nous ne prenons pas de gros risques. J’attaque à certains endroits quand c’est propre. »


Novikov : « Très difficile avec ce choix de pneus. C’est toujours intéressant…Le rallye est encore long. »


Neuville : « C’était difficile d’avoir la bonne trajectoire, spécialement sans les pneus clous. Il y a beaucoup de boue sur la route. »


Prokop : « Je suis un peu sorti de la route et j’ai tapé une pierre. La voiture est endommagée, donc nous allons vérifier ce qui ne va pas. »


Ogier : « C’est bien, ce n’est pas un mauvais temps je suis content. Je ne m’occupe pas de Loeb, vous devez vous mettre ça dans votre esprit (dans le sens où Loeb ne joue pas le championnat). »


Sordo : « J’adore la voiture surtout sur les parties sèches, j’avais un meilleur feeling que ce matin. C’est incroyable à piloter dans ces conditions et avec ces pneus. »


Hänninen : « Ce n’était pas une bonne spéciale. J’ai été trop prudent à certains endroits. »


Bouffier : « Ce n’était pas très bien, j’ai fait une erreur de correction dans mes notes. A un endroit où nous avons dit que c’était sec, il y avait de la glace et de la terre. Ce n’était pas facile de conduire dans ces conditions. »

 

 

 

  

ES4-Burzet – Saint-Martial (30,60 km) à partir de 15h39 (Mercredi 16 Janvier 2013)

 

 

 

 

Profil de la spéciale


Après une première portion en montée peu technique, la spéciale se transforme après le village de Lachamp-Raphaël pour aborder une descente très piégeuse qui peut être verglacée et enneigée.

 

Le parcours devient assez varié avec du dénivelé. En 2012, Neuville, Sordo et Maurin ont tapé dans ce chrono.


 

Conditions


Encore de la neige dans ce chrono malgré le premier passage matinale. Il faudra forcément utiliser les deux pneus cloutés pour disputer cette spéciale.



Faits marquants


Alors qu’il était le meilleur pilote Ford et en bataille pour une place dans le top 5, Thierry Neuville sort de la route en tapant fort à l’avant. Comme en 2012, le belge ne verra pas le deuxième jour du Monte-Carlo…

 

Sur une spéciale très sale et plus piégeuse que ce matin, Sébastien Loeb fait la différence dans ce dernier chrono du jour. Sans avoir rencontré de problèmes, Sébastien Ogier lâche quasiment une minute en seulement trente kilomètres.

 

Jamais dans le coup depuis le départ, Mikko Hirvonen signe le deuxième chrono et grimpe ainsi à la troisième place du général à moins d’une demi-minute d’Ogier. De nombreux pilotes peuvent encore jouer le podium en profitant des conditions changeantes promises jusqu’à samedi soir…

 

Fin de journée difficile pour Bryan Bouffier qui ne signe « que » le huitième temps alors que Juho Hänninen a effectué un tête-à-queue sur la fin.

 

La nouvelle catégorie WRC-2 est mené par l’allemand Sepp Wiegand qui possède plus de trois minutes d’avance sur son second : l’ukrainien Protasov.

 

En deux roues motrices, le duel entre Andrea Crugnola et Mathieu Maurage continue puisque l’italien mène pour seulement dix-huit secondes face au français.

 

Alors septième au général, Mads Ostberg recule de deux places à cause d’un problème électrique lors de la liaison. Le norvégien est arrivé en retard à Valence et a écopé d’une pénalité d’1min50s.


Réactions des pilotes


Loeb : « C’était très glissant, il y avait moins de neige qu’au premier passage c’est sûr. Il y avait encore beaucoup de classe. »


Hirvonen : « Je déteste les conditions comme ça, je suis trop prudent. C’est compliqué pour tout le monde. »


Ostberg : « Très compliqué avec quelques endroits où ça devrait être glacé et finalement non. Pour moi c’était très dur, nous faisons de notre mieux. »


Latvala : Crevaison « Nous avons peut-être perdu 30s. Je ne sais pas où c’était. »


Prokop : « Les conditions sont folles, ça glisse beaucoup. Nous avons eu des problèmes dans la spéciale 3. Thierry travaille sur sa voiture. »


Novikov : « C’était très difficile, très glissant, nous ne voulons pas faire d’erreurs. »


Sordo : « J’ai essayé de faire de mon mieux et aussi de rester sur la route. C’est bien. »


Hänninen : « J’ai fait un tête-à-queue à peut-être 3 ou 4 kilomètres avant l’arrivée et j’aifu faire demi-tour. J’ai perdu beaucoup de temps. »


Kosciuszko : « Vous pouvez entendre mon moteur et ça ne marche pas comme ça devrait. Nous devons réparer ce problème. »


Ogier : « Ok, pas de problèmes du tout. Nous avons juste essayé de faire de notre mieux. Ce n’est pas facile, il y avait beaucoup de boue. »


Bouffier : « La première boucle était bien mais dans la seconde je ne suis pas très content. J’espère faire mieux demain. »

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 30/01/2013

 

Ogcn Ogcn Logo allianz riviera France Ogcn 1 Logo Sport